Subvention du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Geneviève Cloutier, professeure et directrice du CRAD de l’Université Laval

En septembre dernier, la professeure et directrice du Centre de recherche en aménagement et développement de l’Université Laval, Mme Geneviève Cloutier, a obtenu une subvention d’engagement partenarial afin de pouvoir consacrer temps et ressources au volet recherche du projet «Les Mange-Gardiens : quand le quartier se mobilise pour lutter contre le gaspillage alimentaire».

Le CRSH attribue tous les ans des subventions à différents projets de recherche. Le projet Mange-Gardiens est l’un des bénéficiaires du Programme Engagement partenarial : «Ces subventions offrent un financement opportun à court terme dans le cadre d’activités de recherche menées en partenariat, et ce, afin d’éclairer la prise de décisions au sein d’un seul organisme du secteur public, privé ou sans but lucratif. Elles appuient des partenariats de petite envergure qui sont pilotés par des parties prenantes et qui répondent davantage aux besoins immédiats des organismes non universitaires en raison de leurs contraintes de temps. En étant axées sur les besoins, les défis ou les possibilités d’un organisme, ces subventions permettent aux organismes non universitaires et aux chercheurs de niveau postsecondaire d’échanger leurs connaissances, expertises et capacités concernant des sujets d’intérêt commun»
(CRSH – Engagement partenarial)

Le projet Mange-Gardiens est à la fois un projet de mobilisation à l’échelle d’un quartier urbain et un projet d’accompagnement personnalisé de 10 familles et 5 ICI (industries, commerces, institutions). Le volet recherche du projet se donne pour objectif général de contribuer au développement des connaissances sur les approches méthodologiques à mettre en place pour favoriser l’émulation et la mobilisation des composantes d’une communauté autour de la lutte au gaspillage alimentaire. L’objectif est de confirmer la pertinence d’une stratégie de mobilisation à l’échelle d’un quartier et d’éclairer les outils les plus adéquats.

La recherche permettra de bonifier les différentes étapes de la démarche et de développer les outils en fonction des besoins réels de la communauté. Comment un processus d’accompagnement des ménages, des commerces, des organismes et des institutions au sein d’un quartier peut-il contribuer à réduire ce gaspillage? Le travail de recherche sera assuré par la chercheure principale (G. Cloutier). Experte des initiatives citoyennes et très active dans le domaine des approches participatives en aménagement, cette dernière aura pour rôle de superviser les étudiant-e-s et de les accompagner dans chaque étape du projet.

Les AmiEs de la Terre de Québec et son comité Sauve ta bouffe sont très fiers de concrétiser le projet Mange-Gardien, en partie grâce à la subvention de recherche accordée par le CRSH.